press

Labass : Le Maroc élu meilleure destination pour 2012

L'Offshoring en vogue au Maroc. Le Royaume a décroché le titre de meilleure destination de l'offshoring pour l'année 2012. Cette consécration lui a été décernée le 27 juin dernier au siège de la Law Society à Londres, par l'Association européenne de l'outsourcing (EOA). Il s'agit d'une reconnaissance internationale des progrès remarquables que le Royaume à réalisés dans le domaine de l'offshoring et qui font de lui une des destinations les plus prisées dans la région et un marché très prometteur.

Le trophée a été remis lors d'une cérémonie organisée dans la capitale britannique à Abderrafie Hanouf, directeur général de MedZ Sourcing, une filiale de la CDG Développement qui coiffe le secteur de l'offshoring dans le royaume.
Ces dernières années, le Maroc est en effet parvenu à s'ériger en une plate-forme offrant des services de qualité aux compagnies européennes en quête de solutions compétitives pour le déploiement de leurs stratégiques de sourcing.
Le Maroc n'était pas seul à postuler à ce prestigieux prix. Cinq autres destinations présélectionnées (Afrique du sud, Roumanie, Serbie, Slovaquie et Égypte) rivalisaient pour décrocher ce titre. Mais la candidature marocaine a été fortement soutenue notamment par Dell, Logica, Deloitte, HP et Attento ayant externalisé avec succès leurs activités dans plusieurs villes du Royaume comme Rabat, Casablanca, Marrakech, Fès et Tanger etc.

Ces sociétés ont été attirées par des atouts majeurs que leur offre le marché marocain. La proximité géographique du pays qui se trouve à trente minutes à vol d'oiseau, du vieux continent, sa stabilité politique, sa croissance en tant qu'économie émergente, sa diversité linguistique, sa main d'œuvre jeune et qualifiée et à moindre coût, en plus d'une panoplie d'exonérations fiscales et d'avantages que l'Etat met à leur disposition. Autant d'atouts qui font du Maroc un Eldorado pour les postulants européens à la délocalisation des services. Le gain est partagé, puisque le Maroc en tire un grand profit surtout au niveau de l'emploi. L'offshoring a permis à la fin de 2011, la création de 52.000 emplois et réalisé un chiffre d'affaires de 7,6 milliards de Dirhams. Les centres d'appels offrent à eux seuls, plus de 40.000 emplois au Maroc, selon l'Association marocaine de la relation client (AMRC).

Le gouvernement table d'ici 2015, sur 100.000 emplois dans les diverses activités de l'offshoring, dont 70.000 actifs rien que dans les centres d'appels. Pour y parvenir, les efforts publics devraient désormais se focaliser sur le BPO (tâches fonctionnelles) particulièrement le client relationship management (CRM) et l'ITO (tâches informatiques) qui ne représentaient en 2009 que 20% de l'ensemble des activités de l'offshoring. Aujourd'hui, l'offshoring au Maroc, représente le programme le plus réussi des politiques sectorielles du plan Emergence.

Source : Labess

casanearshore Casanearshore
technopolis Technopolis
fesshore Fès shore
oujdashore Oujda shore